La musique et la propriété intellectuelle

Nom:King Flute Philippines Inc.
Pays / Territoire:Philippines
Droit(s) de P.I.:Marques, Modèles industriels
Date de publication:30 mai 2011
Dernière mise à jour:6 mars 2015

Généralités


La marque King Flute Philippines Inc. (Image : IP Philippines)

Dante Ursula est un musicien, créateur et entrepreneur qui, en 1991, a fondé King Flute Philippines Inc. (King Flute), entreprise de fabrication d’instruments de musique, à Qeuzon City, dans l’île de Luzon, en République des Philippines (Philippines).

Ce musicien devenu entrepreneur est aujourd’hui le créateur primé d’une entreprise de fabrication d’instruments de musique en expansion dont les sons harmonieux ont su se faire entendre de clients locaux et internationaux.

Recherche développement

La principale création de M. Ursula est une élégante flûte en bambou. Cette idée simple mais originale lui est venue en juste retour des choses. Jouant de plusieurs instruments au lycée (saxophone, violon et trombone), ce musicien a porté son amour de la musique à expérimenter des instruments traditionnels lors de vacances d’été passées à Caridad, Qeuzon City. Dix ans plus tard, ce créateur avait finalement perfectionné ses flûtes de bambou. “Le bambou est un bois exotique et local, présent en abondance en Asie du Sud Est… [et] je me suis dit que les instruments à vent sont pareils à des pipes, par conséquent, qu’est ce qui m’empêche de fabriquer mon propre instrument avec du bambou. C’est ainsi que j’ai entrepris des recherches et une étude de faisabilité (sur les instruments en bambou)”, a t il déclaré.

Les flûtes de bambou de M. Ursula sont des instruments de conception simple, fabriqués à l’aide de matériaux de bonne qualité, et il est facile d’apprendre à en jouer. Ils émettent des sons subtils et doux prisés en Asie et de plus en plus recherchés dans le reste du monde, en particulier en Amérique du Nord.


Bambou aux Philippines (photo : Jonathan S. Ighara)

Au départ, la fabrication des flûtes de M. Ursula était un long et laborieux travail d’essais et d’erreurs qui exigeait des aptitudes et de la persévérance. Le fabricant récoltait sur place son matériau – cannes de bambou “bahi bahian” mûres. Comme cet instrument est fabriqué à la main, les cannes de bambou doivent être découpées en quatre à six tailles différentes. Des trous son percés dans le bambou à l’aide de tiges spéciales chauffées – une autre innovation de M. Ursula.

Après 10 ans d’efforts et quelque 3000 tiges de bambou, le musicien a produit ses premiers prototypes capables d’émettre des sons proches de la perfection dans toute une variété de styles musicaux – classique, jazz, pop et musique originale philippine.

Pour approfondir la recherche développement de son instrument, en 1981, l’inventeur a ouvert de lui même un atelier de fortune qu’il a appelé King Flute Philippines (K F P) sur une île à Caridad, Qeuzon City.

Avec une modeste mise de fonds initiale et seulement quatre employés à temps partiel, K F P a combiné l’esthétique et des éléments fonctionnels dans la conception originale de sa flûte, tels que le nito (anneaux de vignes enserrant la flûte), et peint l’instrument au pistolet. Ces embellissements ont ajouté à l’attrait, au fonctionnement et à la valeur de l’instrument. Comme l’a souligné M. Ursula, “Ma flûte en bambou n’est pas un jouet, c’est un instrument de musique. J’utilise un syntoniseur électronique pour perfectionner les notes de la flûte”.

Après avoir passé plusieurs années à vendre ses premiers instruments sur le trottoir à Manille, en 1999, ce créateur a fait de son atelier une nouvelle entreprise – King Flute. Cela lui a permis de fabriquer davantage de flûtes et de répondre ainsi à l’accroissement de la demande de clients de plus en plus sensibles à la qualité de son travail.

Pour rester compétitif et satisfaire la demande des consommateurs, King Flute a mis au point une large gamme de produits qu’elle vend à une clientèle éclectique. Ses instruments de bambou simples, fabriqués à la main et de qualité produisent des sons doux et sont prisés des professionnels, des collectionneurs et des personnes qui achètent ces instruments et en jouent pour la première fois. Offerte en trois modèles (une flûte de 10 pouces dans la clé d’ut); une flûte de 14 pouces dans la clé de Si bémol; et une flûte de 18 pouces dans la clé de Sol) et à la différence de nombreuses flûtes traditionnelles en bambou, les instruments King Flute s’accompagnent d’une notation musicale simplifiée fondée sur un système de codage par lettres. Étiquetée “Kingflute Playing–Made–Easy”, la flûte est vendue avec des codes qui permettent au novice d’apprendre plus facilement à jouer de l’instrument et avec une feuille de chansons.

Commercialisation

Créant régulièrement de nouveaux instruments qui attirent un large éventail d’acheteurs, l’entreprise produit des micro flûtes (la plus petite flûte du monde) et la flûte de pan (instrument traditionnel à trois octaves que le créateur agrémente de motifs originaux). Cette dernière en particulier est réputée pour produire des sons doux, évocateurs de la simple beauté de la nature.

Bien que M. Ursula ait d’abord vendu pendant six ans ses instruments sur les trottoirs de Manille, King Flute commercialise aujourd’hui ses produits à travers un réseau de distributeurs locaux et internationaux et dans les foires commerciales. Ainsi, en 2010, l’entreprise a vendu ses flûtes à la foire Orgullo Kan Bikol (OKB), salon de promotion commerciale pour les entrepreneurs philippins. En créant plusieurs instruments de qualité et faciles à utiliser, elle a développé ses possibilités de production et de commercialisation et attiré de nouveaux clients.

King Flute fabrique toutes les flûtes de M. Ursula et alimente plusieurs distributeurs aux Philippines et un autre aux États Unis d’Amérique.

Modèles et dessins industriels et marques

Pour protéger sa création “d’un étui et d’une housse de flûte”, en 1998, M. Ursula a déposé une demande d’enregistrement de son modèle auprès de l’Office de la propriété intellectuelle des Philippines (IP Philippines).


Quezon City, Philippines (Image : Jun Acullador)

Cherchant à protéger la raison sociale de son entreprise, en 1999, M. Ursula a déposé la marque King Flute Philippines™ avec un dessin (couronne) auprès d’IP Philippines.

Fort d’une marque et d’un modèle déposé, le musicien peut à présent vendre ses produits sur le marché national et à l’étranger sans craindre que les droits de propriété intellectuelle de son entreprise ne soient légalement protégés.

Résultats commerciaux

L’entreprise de flûtes de bambou de M. Ursula s’est développée tant dans le pays qu’à l’étranger; elle a remporté des prix et a gagné la reconnaissance de ses pairs pour le créateur. Ainis, Rizal Commercial Banking Corp. a décerné au créateur et à son entreprise le prix du “Projet de subsistance respectueuse de l’environnement le plus innovant” aux Philippines. Non seulement les instruments King Flute gagnent des adeptes parmi les entreprises, ils sont également joués au sein de l’orchestre de la fierté nationale philippine. Les flûtes de M. Ursula ont reçu l’aval du Ministère philippin de l’éducation et leur utilisation est recommandée aux élèves de tous les niveaux scolaires.

En 2010, l’entreprise offrait déjà plusieurs instruments sur l’Internet, notamment la Kingflute en clé de Sol avec étui (39,95 dollars É. U.), la Flûte de Pan (54,95 dollars É. U.), et la Kingflute en clé d’ut (19,95 dollars É. U.). D’un petit chiffre de vente sur les trottoirs de Manille aux foires commerciales nationales, aux sociétés de distribution internationales et aux écoles philippines, l’entreprise King Flute est devenue une opération de vente de flûtes en bambou magnifiquement dessinées de plusieurs millions de pesos par mois.

Après ses succès nationaux et internationaux, en 2001, M. Ursula a été reconnu par ses pairs et est devenu membre de la prestigieuse Société des inventeurs philippins.

Jouer de la musique au diapason de la propriété intellectuelle

M. Dante Ursula a été inspiré pour l’expérimentation et la création par son amour naturel de la musique et son aptitude à jouer de plusieurs instruments. En jouant de la musique dans les rues de Manille tout en mettant au point ses flûtes en bambou, ce créateur a ouvert un atelier, enregistré son modèle de flûte et lancé son entreprise. Le succès qu’il a connu par la suite démontre que la création et la propriété intellectuelle peuvent se marier harmonieusement.