Un modèle clair comme de l’eau de roche

Nom:Panama Springs S.A.
Pays / Territoire:Panama
Droit(s) de P.I.:Marques, Modèles industriels
Date de publication:30 mai 2014
Dernière mise à jour:12 septembre 2014

Panama Springs S.A., Panama

Situé sur un isthme qui relie l’Amérique du Sud à l’Amérique du Nord, la République du Panama (Panama) est dotée d’une biosphère très variée composée d’une faune très riche, d’une multitude d’espèces végétales et d’importantes ressources naturelles. Entouré par la République du Costa Rica à l’Ouest et la République de Colombie à l’Est, le Panama bénéficie d’un accès à la Mer des Caraïbes et à l’Océan Pacifique. Les chaînes de montagnes s’étirent d’un bout à l’autre du pays – le Volcán Barú culminant à 3474 mètres – et font place à des plateaux, des collines vallonnées et des plaines en direction des côtes. Les jungles tropicales luxuriantes se nourrissent des sources d’eau naturelles et de centaines de rivières serpentant à travers les montagnes, dont elles puisent minéraux et nutriments.

L’eau de Panama Blue provient des aquifères naturels de la région du Cerro Azul au Panama (Photo : Eduardo Araya)

Il y a de cela plusieurs siècles, les peuples autochtones dépendaient de ces rivières pour leur approvisionnement en eau potable. Les explorateurs européens arrivés au XVIe siècle ont eux aussi apprécié l’eau de source du pays et en étaient tributaires lors de leurs expéditions. Des entrepreneurs ont cherché à exploiter les importantes ressources naturelles du Panama, y compris les sources d’eau naturelles présentes en abondance dans le pays. Quelques siècles plus tard, en 2003, la société Panama Springs S. A. (Panama Springs) – l’un des principaux producteurs d’eau en bouteille du pays – lançait un nouveau produit : Panama Blue, une bouteille d’eau de source provenant des aquifères (une formation rocheuse souterraine dans laquelle l’eau circule librement et dont celle-ci peut être extraite) qui ont permis à toutes les formes de vie d’exister pendant des siècles dans la région. L’entreprise a mis au point un dessin et modèle de bouteille primé, qui est protégé par le système de propriété intellectuelle, et Panama Blue fait désormais partie des produits nationaux les plus prisés et des principaux produits d’exportation du Panama. Elle est également l’une des rares marques au Panama qui portent le nom du pays.

Protection des produits ayant une origine géographique particulière

Le Panama jouit d’un climat tropical composé de deux saisons bien marquées (saison des pluies et saison sèche) et est situé à une latitude comprise entre 7 et 10 degrés au nord de l’équateur. Les températures moyennes oscillent entre 23 °C dans les régions montagneuses et 35 °C à des altitudes moins élevées. Près de la moitié du territoire du Panama, qui se trouve à la croisée de deux grands continents, est recouvert de forêts tropicales parmi les plus diversifiées au monde du point de vue biologique. Ces forêts jouent un rôle crucial dans l’environnement du pays. D’une part, elles abritent une multitude d’espèces végétales et animales originaires d’Amérique du Sud et d’Amérique du Nord et, d’autre part, elles contribuent à diminuer l’érosion ainsi qu’à fournir aux sources d’eau, aux aquifères et aux rivières un approvisionnement permanent en eau douce grâce aux 2000 millimètres de précipitations qu’elles reçoivent en moyenne par année. Les forts alizés qui balaient les forêts tropicales du Panama font office de filtre naturel et éliminent poussières et autres polluants potentiels des eaux de pluie.

Les sources d’eau douce sont présentes en abondance dans ces forêts, et notamment dans la région du Cerro Azul (les montagnes bleues) située au nord-est de la capitale et au sud du Parc national Chagres, qui s’étend sur 129 000 hectares. L’origine volcanique de ce riche écosystème situé à une altitude moyenne de 800 mètres environ a, tout comme les alizés, fait office de filtre et permis aux formations rocheuses présentes dans le sol et les lits des cours d’eau de s’enrichir d’une grande variété de minerais et de nutriments tels que le calcium, la silice et le fluorure. Ainsi, des forêts tropicales luxuriantes et de nombreuses sources d’eau douce sont apparues. Panama Springs a très vite mesuré l’importance des retombées économiques que cet environnement unique pouvait avoir sur l’eau douce de la région et a entrepris d’exploiter cette ressource afin de mettre au point des produits compétitifs sur le marché international.

Recherche-développement

Si les méthodes traditionnelles qu’employaient jadis les populations locales et les explorateurs européens pour puiser l’eau des rivières et des sources au moyen de barriques leur permettaient de couvrir leurs besoins, la commercialisation de l’eau de source de la région du Cerro Azul à large échelle devait passer par des techniques modernes. Après avoir pris la décision de commercialiser une eau de source panaméenne et de développer le nom “Panama Blue”, la société Panama Springs a mené des travaux de recherche-développement afin de déterminer si l’eau devait être extraite depuis des sources de surface ou souterraines.

La première usine d’embouteillage de l’entreprise, située près de l’aquifère
(Photo : Panama Blue)

Dans un premier temps, l’extraction de l’eau depuis les nombreuses rivières et les nombreux cours d’eau de surface de la région aurait pu sembler être le meilleur choix, mais il fallait pour ce faire tenir compte d’un certain nombre d’aspects techniques et logistiques. À titre d’exemple, la pureté de l’eau diffère grandement selon qu’elle provient d’un aquifère ou d’une source. Exposée aux éléments naturels, l’eau de source de surface contient davantage d’agents microbiens que l’eau provenant de l’aquifère ainsi que d’autres agents potentiellement contaminants. Comme elle est soumise aux variations de température et qu’elle entre en contact avec divers organismes allant des mammifères aux insectes en passant par les racines d’espèces végétales, l’eau de surface doit de manière générale être purifiée avant de pouvoir être déclarée propre à la consommation humaine, même lorsqu’elle provient d’un environnement aussi préservé que celui du Cerro Azul.

À l’inverse, l’eau provenant des aquifères tels que ceux du Cerro Azul a de manière générale été exposée à une température constante, n’est entrée en contact qu’avec peu (voire pas) d’organismes et sa teneur en acide est inférieure à celle de l’eau de surface. De ce fait, l’eau des aquifères doit faire l’objet d’un processus de purification beaucoup moins important que l’eau de surface avant de pouvoir être mise sur le marché. Pour Panama Springs, la solution était évidente : l’extraction de l’eau des aquifères était plus rentable d’un point de vue économique. La PME a mené des travaux de recherche-développement concernant l’extraction d’eau au sein de la région et a rapidement découvert un aquifère d’eau douce situé à quelque 70 mètres de profondeur au sommet d’une montagne de la région du Cerro Azul. Une fois la qualité de l’eau établie, l’entreprise a tout mis en œuvre pour créer une nouvelle marque panaméenne.

Dessins et modèles industriels

Une fois le produit identifié, l’entreprise devait relever un autre défi : définir la forme sous laquelle le produit serait livré. Pour pouvoir entrer en concurrence avec les plus grandes entreprises internationales, Panama Springs avait conscience qu’elle devrait concevoir un dessin et modèle de bouteille unique, agréable esthétiquement et caractéristique du Panama. À cette fin, la PME a conçu une bouteille en polyéthylène téréphtalate (plus communément connu sous le nom de PET) selon un modèle original à la fois du point de vue de l’aspect extérieur et de l’étiquette du produit.

Quant au dessin de la bouteille, l’entreprise a fait un choix qu’elle décrit elle-même comme risqué. Elle s’est inspirée indirectement des caractéristiques d’une bouteille de vin classique pour mettre au point une bouteille associant une forme carrée et une forme ronde. Alors que le fond de la bouteille est carré, celle-ci s’affine en son centre et prend une forme arrondie tout au long du goulot avant de se terminer sur un bouchon de couleur claire. En outre, elle est conçue de sorte que les reflets qu’elle projette s’apparentent aux reflets d’une bouteille en verre et non d’une bouteille en PET, ce qui lui confère une touche d’élégance et de raffinement. La société souhaitait que les consommateurs puissent voir clairement à quel point l’eau était transparente et a donc fait en sorte que la bouteille de Panama Blue soit aussi claire que possible.

La bouteille de Panama Blue, qui a été primée, est fabriquée dans différents formats et elle est protégée par le système de propriété intellectuelle (Photo : Panama Blue)

Lorsque l’on regarde une bouteille, le premier élément qui attire l’attention est sans conteste la forme de la bouteille et son étiquette. Panama Springs a conçu une étiquette dont tous les éléments renvoient au Panama et à la région dont l’eau provient. La société, qui souhaitait concevoir un modèle attrayant à la fois pour le marché national et le marché international, a mis au point une étiquette composée d’un certain nombre d’éléments hauts en couleur et innovants pour les bouteilles de Panama Blue.

Au milieu de la bouteille, les feuilles de la fleur de Pico de Loro (heliconia rostrata aussi connue sous le nom de “oiseau de paradis”), une plante vivace originaire de la région du Cerro Azul, se détachent nettement. Sur un fond bleu évoquant l’eau figure une feuille verte maculée de gouttelettes d’eau rappelant la forêt tropicale, qui disparaît dans la photo d’une goutte d’eau plus grande, joliment représentée, et qui contient des images de la forêt, des montagnes et, une fois de plus, de l’eau. Le nom de la marque apparaît au-dessus, “Panama” précédant “Blue” imprimé dans une police plus grande. Même le choix de la police a une importance historique pour le pays puisqu’il s’agit d’un style de caractère qui était couramment utilisé au milieu du XIXe siècle, à l’époque de la construction des chemins de fer du Panama. L’emploi de cette police évoque la fierté que la société tire du fait que Panama Blue est un produit entièrement panaméen. Le verso de l’étiquette est composé d’une illustration conçue par un artiste local, qui une fois de plus reflète le paysage, la végétation et les sources d’eau présentes en abondance dans la région du Cerro Azul.

La société Panama Springs tire une grande fierté de la conception de la bouteille et de l’étiquette de son produit phare et est pleinement consciente de l’importance que revêt le système de protection de la propriété intellectuelle dans sa stratégie commerciale. En 2008, afin de protéger le dessin et le modèle de la bouteille de Panama Blue, l’entreprise a déposé une demande d’enregistrement de dessin et modèle industriel auprès de la Direction générale de l’enregistrement de la propriété industrielle du Panama. La demande a été approuvée et le dessin et modèle a été enregistré en 2011.

Marques et noms de domaines

L’entreprise Panama Springs a conçu la bouteille et l’étiquette de Panama Blue en visant non seulement le marché national mais aussi le marché international. La PME avait conscience qu’elle devait impérativement protéger le nom de sa marque Panama Blue pour mettre toutes les chances de son côté. À cette fin, elle a déposé une demande d’enregistrement de marque en 2008 auprès de l’Office des brevets et des marques des États-Unis d’Amérique (USPTO). Le nom de la marque – Panama Blue 100% Rainforest Pure – a été enregistré dans son intégralité par l’USPTO en 2010. Par la suite, et en ayant toujours le marché international à l’esprit, l’entreprise a déposé une demande pour une marque similaire – Panama Blue Rainforest Pure Spring Water – auprès de l’Office de l’harmonisation dans le marché intérieur, l’organisme chargé de l’administration des marques au sein de l’Union européenne. La marque a été enregistrée en 2010.

Panama Springs sait également combien il importe de maintenir une présence sur l’Internet et utilise souvent des réseaux sociaux très prisés tels que Facebook et Twitter. Afin de renforcer encore sa présence en ligne, l’entreprise a fait enregistrer le nom de domaine panamabluewater.com et a créé un site Internet attrayant qui permet aux clients et aux partenaires commerciaux de mieux connaître l’eau Panama Blue.

Développement de l’image de la marque

Soutenue par le système de propriété intellectuelle, Panama Springs a élaboré une stratégie solide et efficace pour la promotion de la marque Panama Blue. La société a développé une image de marque évoquant la beauté du Panama, la transparence et la fraîcheur de l’eau de source ainsi que le rôle crucial qu’elle joue dans le cadre d’un mode de vie actif. À cet égard, l’entreprise a choisi des couleurs vives qui rappellent la nature tropicale du pays et le rafraîchissement procuré par l’eau de source, nécessaire à la vie. Elle met en œuvre des stratégies très variées afin de faire mieux connaître sa marque, notamment en parrainant des marathons et des concerts et en prenant part à des manifestations professionnelles. L’année 2014 a marqué un tournant décisif en ce qui concerne le développement de l’image de la marque. En effet, Panama Springs a fourni des bouteilles d’eau Panama Blue aux participants de la “Internationale Tourismus-Börse” (ITB), l’un des plus grands salons du voyage au monde, qui s’est tenu pendant toute une semaine à Berlin (République fédérale d’Allemagne), ainsi que dans toutes les chambres de l’hôtel Adlon Kempinski, l’hôtel de luxe de renommée mondiale qui accueillait ce salon. Toutes ces démarches permettent à Panama Springs de toucher un vaste public. En outre, elles ont contribué à ce que la marque Panama Blue rencontre un accueil positif et à ce que l’entreprise puisse concurrencer des sociétés multinationales bien plus grandes.

Les stratégies mises en œuvre par la PME afin de faire mieux connaître sa marque permettent à l’entreprise de toucher un vaste public (Photo : Panama Blue)

Commercialisation

Après avoir choisi un produit indispensable pour tout un chacun (l’eau), conçu un dessin et modèle de bouteille et d’étiquette unique, et déposé des demandes d’enregistrement de dessin et modèle industriel et de marque, Panama Springs a rapidement entrepris de commercialiser cette eau de source du Panama. L’eau de Panama Blue est mise en bouteille à la source, dans l’usine d’embouteillage de la PME située au sommet de la montagne, près de l’emplacement des aquifères. La société tire une grande fierté du fait qu’aucun arbre n’ait dû être déraciné lors de la construction de l’usine et que ses activités lui permettent d’offrir des possibilités d’emploi à plus de cinquante familles dans la région. L’eau est extraite au moyen d’un réseau de canalisations en acier inoxydable qui sont introduites depuis la surface directement au cœur des aquifères. L’extraction de l’eau depuis des aquifères à des altitudes élevées est motivée par deux raisons principales. Premièrement, l’eau extraite ainsi a été exposée à un risque moindre de contamination par des agents extérieurs. Au pied de la montagne, les pesticides présents dans le sol du fait de l’exploitation agricole dans les environs pourraient s’infiltrer dans les aquifères. Puisque aucune activité agricole n’a lieu au sommet de la montagne, l’embouteillage de l’eau à cette altitude permet de minimiser les risques.

La société propose différents types d’emballages pour ses bouteilles d’eau
(Photo : Panama Blue)

Deuxièmement, il n’est pas nécessaire que l’eau parcoure de longues distances avant d’atteindre l’usine de production puisque celle-ci se trouve à proximité immédiate des aquifères, ce qui permet de réduire au minimum le risque que l’eau entre en contact avec l’air extérieur et les agents polluants qu’il peut contenir. L’une des principales raisons pour lesquelles l’eau de la région du Cerro Azul conserve sa haute qualité tient au fait qu’elle provient d’aquifères qui n’ont pas été exposés à l’air extérieur. Lorsque l’eau est puisée à proximité de la source et que des technologies telles que la pressurisation ou le traitement en salles blanches (un environnement hermétique dans lequel la concentration en polluants environnementaux tels que l’ozone ou le monoxyde de carbone est extrêmement faible) sont employées, l’eau n’entre en contact avec l’air extérieur que lorsqu’une bouteille de Panama Blue est ouverte pour la première fois. Ces mesures permettent de garantir la qualité de l’eau et d’assurer une longue durée de conservation.

Si l’eau provenant des aquifères doit faire l’objet d’un processus de purification beaucoup moins important que l’eau de surface, elle doit tout de même être soumise à certaines techniques de filtrage. Au cours du traitement, l’eau de Panama Blue est donc exposée à des rayons ultraviolets, le fer et le manganèse sont éliminés et une faible quantité d’ozone est introduite. Cette procédure permet d’éliminer tout risque d’impureté et de supprimer toute odeur ou saveur qui serait due au fait que l’eau est restée dans un milieu souterrain fermé pendant de longues années. Afin que l’eau de Panama Blue reste naturelle, aucun conservateur n’est ajouté. En outre, des scientifiques en interne testent l’eau plusieurs fois par jour et elle est également soumise à des tests périodiques menés au sein des laboratoires de l’Institut Fresenius, un laboratoire d’analyse chimique situé en Allemagne réputé dans le monde entier, afin de veiller à sa salubrité.

La capacité de la première usine de traitement et d’embouteillage de Panama Blue s’élevait à plus de 1200 cartons de 24 bouteilles de 500 millilitres (ml) par semaine. Dans un premier temps, l’entreprise Panama Springs s’est principalement concentrée sur le marché national; peu après le lancement de Panama Blue, elle était présente dans des supermarchés, des restaurants, des hôtels, des salles de sport et des magasins de proximité dans tout le pays. Par ailleurs, les particuliers peuvent se faire livrer des bouteilles de Panama Blue à domicile. Étant donné l’augmentation de la capacité de production, la PME a rapidement décidé de produire des bouteilles dans quatre formats différents : 330 ml, 500 ml, 1 litre, et 1 gallon (environ 3,8 litres).

De nouvelles usines de production ont vu le jour grâce à l’essor de Panama Blue
(Photo : Panama Blue)

Après avoir consolidé sa présence au Panama, la société s’est tournée vers le marché international. À cet effet, en 2014, Panama Springs a construit une nouvelle usine d’embouteillage qui s’étend sur plus de 250 hectares de terrain à proximité immédiate d’aquifères exploités depuis peu. Cette nouvelle usine permettra à la société d’augmenter sa capacité de production et de proposer davantage de formats de bouteilles ainsi que de nouveaux produits, comme de l’eau gazeuse et de l’eau aromatisée.

Panama Springs, qui reste fidèle à son engagement à l’égard de ses clients sans perdre de vue le marché international, est la seule entreprise d’embouteillage du Panama ayant obtenu de nombreuses certifications de l’Organisation internationale de normalisation (ISO), une organisation ayant son siège en Suisse qui élabore des normes internationales pour un très grand nombre de secteurs. En 2014, venant couronner les efforts déployés par la PME, Panama Blue a obtenu les certifications ISO 9001 (qui définit les critères d’un système de gestion de la qualité) et ISO 14001 (qui définit les critères d’un système de gestion environnemental) pour la sixième année consécutive. En outre, Panama Blue a obtenu la certification de la Fondation nationale pour la science des États-Unis d’Amérique et utilise le système d’analyse des risques aux points critiques (HACCP), un système de prévention en matière de salubrité alimentaire. De telles certifications favorisent la confiance des consommateurs et des partenaires commerciaux potentiels à l’égard de la qualité et de l’innocuité de la marque Panama Blue. Elles offrent également à Panama Springs davantage d’opportunités d’expansion et de réussite commerciale à l’échelle internationale, et lui permettent notamment de s’assurer de nouveaux investissements et de nouveaux partenaires pour la distribution.

Résultats commerciaux

En seulement quelques années, Panama Springs est parvenue à exploiter une ressource naturelle présente en abondance dans le pays, à développer un dessin et modèle ainsi qu’un nom innovants pour son produit, et à se hisser parmi les principales entreprises d’embouteillage d’eau au Panama. À titre d’exemple, Panama Blue est devenue l’eau en bouteille officielle des salles de sport Power Club (une chaîne très prisée au Panama), parraine des événements dans les domaines du sport, de la musique et de la mode notamment dans tout le pays, et est la première marque d’eau en bouteille panaméenne à être exportée vers l’Amérique du Nord.

Panama Blue est distribuée dans tout le Panama et dans les pays voisins
(Photo: Panama Blue)

Panama Blue est également exportée vers les pays voisins d’Amérique centrale et est vendue à l’hôtel Kempinski de Francfort (Allemagne). L’un des principaux objectifs que s’est fixés la PME est d’attirer davantage l’attention sur les produits panaméens à travers l’exportation de l’eau Panama Blue, et elle y est parvenue en pénétrant des marchés internationaux tout en renforçant son réseau de distribution, principalement sur les marchés d’Amérique du Sud et d’Europe.

Le dessin et modèle unique de la bouteille et de l’étiquette de Panama Blue a également été reconnu à l’échelle internationale. En 2008, peu après le lancement de Panama Blue, Panama Springs a reçu le prix de la meilleure bouteille en PET lors des Water innovation awards, un concours international dans le secteur de l’eau en bouteille qui se tient chaque année à Wiesbaden (Allemagne). La société a également été invitée à présenter son dessin et modèle innovant de bouteille lors de l’édition de 2012 de la National Plastics Expo en Floride (États-Unis d’Amérique). Par ailleurs, afin d’attirer davantage d’investissements en 2014, la société a commencé à vendre des obligations à certains investisseurs.

Une vision rafraîchissante

Grâce à l’augmentation de ses ventes et de sa capacité de production, Panama Springs, forte de ses dessins et modèles et marques innovants et appuyée par le système de propriété intellectuelle, est rapidement passée du rang de société peu connue à celui d’acteur principal du secteur sur le marché national. Alors que la PME élargit son portefeuille de produits et d’actifs de propriété intellectuelle, ses efforts pour offrir une eau rafraîchissante et propre – ainsi qu’une marque entièrement panaméenne – aux populations du monde entier sont salués.